HARTFORD – Si l’État décide de donner aux districts scolaires locaux le pouvoir d’imposer le port du masque – ou non – plus tard ce mois-ci, il devra peut-être également mettre à jour d’autres protocoles.

Toute modification du mandat pourrait avoir un effet boule de neige, ayant un impact sur les débats sur les masques au niveau local et sur d’autres protocoles et politiques scolaires qui reposent sur le couvre-visage comme mesure d’atténuation. Les directives actuelles permettent aux élèves et au personnel de revenir de quarantaine ou d’isolement après cinq jours, mais devraient continuer à porter un masque autour des autres pendant cinq jours supplémentaires.

« Nous devrions réévaluer nos directives en collaboration avec le département de la Santé publique de l’État », a déclaré Eric Scoville, porte-parole du département de l’éducation.